Inauguration du village de combat au CEOMP

Mon général,

Messieurs les chefs d’état-major et chefs de corps,

Mesdames et Messieurs les officiers et sous-officiers,

Je voudrais ce matin

Remercier le Togo pour le soutien apporté dans le cadre de la MISMA

Féliciter les Forces armées togolaises (FAT) pour leur engagement dans les opérations de maintien de la paix (OMP). La France est consciente qu’un tiers de l’armée de terre togolaise sert aujourd’hui sur les théâtres d’opérations extérieures.

Féliciter les FAT pour la qualité de leurs soldats, preuve que la formation est de bonne qualité (qualité qui pourra encore être renforcée dans le cadre du nouveau projet de coopération portant sur la formation des sous-officiers)

Alors que le Président de la République vient de lancer la mise en chantier de la Réforme FAT 2020, je tiens à encourager les FAT à placer les hommes et la formation au cœur de cette réforme.

Le village de combat permet de :
- Simuler le combat en localité
- Simuler la récupération et l’exfiltration d’otage
- Former le personnel du niveau groupe au niveau compagnie
- Finaliser les mises en condition opérationnelles avant les déploiements sous casque bleu.

La France a consacré 10 Millions FCFA à la restauration de cet équipement, preuve de l’importance qu’elle accorde, avec ses partenaires, aux OMP.
Les FAT doivent désormais monter des dossiers d’exercices, les faire jouer et former des instructeurs avec l’aide, le cas échéant, des Eléments Français du Sénégal (EFS) comme vous l’a dit, il y a quelques semaines, le général Duhaut qui les commande.

Les EFS peuvent être sollicités par l’intermédiaire du Chef de bataillon GAIFFE, coopérant militaire chargé de ce projet dans notre dispositif.

Seul le prononcé fait foi

Dernière modification : 02/07/2014

Haut de page