Mot d’arrivée de l’Ambassadeur

JPEG - 366.5 ko
Crédits : Emmanuel Pita / RepublicofTogo.com

Mesdames et Messieurs,

Je suis arrivé à Lomé il y a près d’un mois. J’ai pu rencontrer certains d’entre vous, en diverses circonstances, mais vous êtes nombreux au Togo, à faire vivre, parfois depuis de longues années, nos relations anciennes avec ce beau pays. J’ai donc encore beaucoup de contacts à nouer avec les uns et les autres…

J’ai reçu depuis mon arrivée, de la part des Togolais, des Français et des représentants de pays tiers ou des organisations internationales, très actives ici, un accueil très chaleureux. Cet accueil me touche profondément. Il m’encourage à faire œuvre utile, au service de notre pays, pour renforcer encore les liens d’amitié et de collaboration entre la France et le Togo.

Je me propose de décliner au Togo, avec le concours actif et efficace de l’équipe que je dirige, à commencer par les Chefs de services, la diplomatie globale dont nous sommes tous porteurs : celle du 3ème millénaire bien commencé.

Cette diplomatie globale s’ordonne suivant quatre axes avec, en filigrane, une préoccupation constante.

Le premier axe, qui est au cœur des relations d’Etats, suit la coopération régalienne et de sécurité au sens large. Cette coopération, de grande qualité et de haute intensité, est un socle de notre projection au Togo. Elle nourrit la confiance mutuelle et structure de nombreux échanges, mutuellement bénéfiques.

Le deuxième axe concerne la diplomatie économique, soit l’ensemble des actions menées en faveur de la présence, de l’expansion ou de l’implantation d’opérateurs économiques Français, tous secteurs confondus. A l’heure où le Togo se transforme, entend se placer sur une orbite nouvelle et devenir une plate-forme régionale ouverte au monde, les occasions d’y commercer, d’y investir, d’y prendre pied ne devraient pas manquer.

Le troisième axe, très important pour ce pays, porte sur la diplomatie du développement. Il concerne l’ensemble des moyens que nous consacrons, sous diverses formes, par divers mécanismes et au - travers des différentes institutions mobilisées, au développement humain. Il est clair à cet égard que les frontières entre les différentes politiques deviennent parfois ténues : la diplomatie économique, en permettant de contribuer à la croissance et à l’emploi de Togolaises et de Togolais, contribue au développement au sens large. En retour, la coopération pour le développement améliore les conditions générales de la vie quotidienne et vient ainsi étayer les activités économiques.

Le quatrième axe s’appuie sur le bloc formé par la diplomatie culturelle, la Francophonie et les coopérations scientifiques et universitaires. Ce faisceau hétérogène, mais crucial dans les relations entre les peuples, les Nations, participe de ce que l’on désigne parfois comme la « diplomatie d’influence ».

En réalité, tous ces axes se croisent et se combinent. Ils sont les différentes facettes d’une même ambition : faire rayonner la France, ses entreprises, ses savoirs, ses savoir-faire, sa culture, dans un pays d’Afrique de l’Ouest qui nous fait l’honneur de considérer notre pays comme une référence.

Quant à notre préoccupation constante, elle vous concerne au premier chef : c’est l’administration de notre communauté – ses besoins, ses intérêts matériels et moraux, sa sécurité – à laquelle se consacre jour après jour la section consulaire de l’Ambassade, que je tiens à saluer.

Voilà, succinctement, ce à quoi je serai particulièrement attentif au cours de mon mandat togolais. S’ajouteront les nécessaires impondérables, mais c’est une autre histoire…

Je finirai par un hommage appuyé à mon prédécesseur, Nicolas Warnery, que vous avez bien connu et beaucoup apprécié. Il a pleinement accompli sa mission, dans tous les domaines qui comptent et laissé partout une empreinte forte, par ses grandes qualités humaines et professionnelles. Je m’efforcerai de suivre ses pas, à ma manière, dans le droit fil de ce qu’il a fait ici.

Avec mes sentiments les plus cordiaux, en vous disant à bientôt,

Marc Fonbaustier

Dernière modification : 29/01/2015

Haut de page