La France au Togo Ambassade de France à Lomé
fontsizeup fontsizedown

 français  
Accueil » Coopération française » SCAC » Archives » Archives 2012

Terre des Hommes

Nom du projet : AGLAE (Approche genre, levier de l’activité économique) – Togo. Pour un décollage économique et social des femmes togolaises. Ce projet est mis en œuvre dans le cadre du FSP « genre et développement économique : femmes actrices du développement »

Nom du porteur de projet et de ses partenaires :
- Porteur français : Terre des Hommes France.
- Partenaires français : ASTER International et Ethnik.org.
- Partenaires togolais : CAGED et SOTCHI.

Coût du projet et financement :

Financement MAEE : 130 746 € pour 3 ans – 85 763 754 FCFA

Montant total du projet : 161 808 € pour 3 ans – 106 139 090 FCFA

Présentation succincte du projet :

Le projet a commencé en novembre 2009, pour une durée de 3 ans. Il est parti du constat que les femmes ont besoin d’être accompagnées pour que leur insertion économique et sociale soit réussie, et que la seule formation professionnelle ne suffit pas. Le projet se déroule sur deux zones :
- à Lomé, CAGED forme et accompagne des femmes pour leur insertion dans les secteurs techniques et industriels, traditionnellement réservés aux hommes (selon le choix des femmes).
- A Kara, SOTCHI accompagne des groupements de femmes dans les villages pour leurs activités de conservation et transformation alimentaire, et leur commercialisation, luttant ainsi contre les carences alimentaires et recherchant l’augmentation de l’autonomie des femmes.

Au cours des deux premières années du projet, les équipes ont été formées à l’égalité de genre, les femmes ont suivi des formations et recyclages. Des activités de plaidoyer en faveur de l’activité économique des femmes ont commencé, et des actions de sensibilisation et causeries ont été menées pour sensibiliser l’entourage des femmes à l’égalité entre hommes et femmes. Les accompagnements ont commencé, et doivent se terminer au cours de la troisième année.

Pour 2012, il reste donc à terminer les accompagnements des femmes participant au projet jusqu’à leur installation professionnelle, pour qu’elles puissent être autonomes en fin d’année.

Perspectives : Le projet se termine fin 2012, mais il aura permis de former des équipes togolaises à l’accompagnement individuel et collectif des femmes, pour leur insertion économique et sociale réussie. Il s’agit d’une réelle valeur ajoutée en vue de l’autonomisation des femmes togolaises.


publié le 26 novembre 2012

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS